Relaxation

La thérapie par la relaxation

 

 

La thérapie par la relaxation

 

Nous devrions parler des relaxations tant les méthodes sont nombreuses. Elles ont généralement pour point commun de décentrer la personne du « mental », de ses idées négatives, parasites qui créent des tensions physiques et psychologiques. À cette fin, il est proposé de se concentrer sur des choses comme différentes parties du corps, de la musique, une image mentale, une photo, un objet…

 

Historiquement, elle serait l’association de techniques de yoga mélangées à des formes de psychothérapies ou de soutien psychologique. Ce sont des thérapeutes voyageant en Inde au début du 20ème siècle qui auraient imaginé ces formes d’accompagnement une fois rentré de leurs voyages.

 

Syncrétisme occidental, elle peut être musicale ou silencieuse, pratiquée en individuel ou en groupe, avec un thérapeute ou seul. Elle est intéressante, car les méthodes sont tellement différentes que chaque personne est assurée de trouver celle qui lui convient. De plus, avec le développement du Smartphone, il est facile d’enregistrer des séances ou d’y accéder via Internet, quel que soit l’endroit où l’on se trouve. La relaxation a pour objectif un relâchement, une détente musculaire. L’indication privilégiée est donc la lutte contre le stress avec son cortège de signes négatifs, les douleurs musculaires et les tensions psychologiques.

 

Deux grandes catégories s’offrent à nous, la relaxation en tant que technique de développement personnel et la relaxation psychothérapeutique. La relaxation en tant qu’outil de développement personnel est celle qui est décrite plus haut dans cet article. Elle vise un état de détente neuromusculaire. En tant qu’outil de psychothérapie, la relaxation est utilisée comme un tiers, comme un médiateur afin de faire parler la personne de ses douleurs, de ses tensions, de ses blocages ressentis dans le corps… Généralement, par association d’idées, les autres formes de blocages plus psychologiques vont pouvoir être abordées. J’ai personnellement été initié et formé à cette technique par le docteur Jean Bergès qui était neuropsychiatre. Il m’avait initié à une technique qu’il avait conceptualisée et nommé relaxation psychothérapeutique. Il la pratiquait à l’hôpital Sainte Anne à Paris. Cette technique peut être qualifiée de progressive, car elle vise une détente corporelle séquentielle, partie par partie. On apprend à détendre le bras dominant puis la jambe du même côté, puis les deux jambes les muscles fessiers, le dos, les deux bras et ainsi de suite jusqu’à une détente complète et générale. On y parvient en quelques séances qui sont généralement courtes, de 5 à 15 mn, seules les inductions du thérapeute sont présentes (pas de musique). Ces inductions sont répétitives, toujours les mêmes, assurant à la personne qui se relaxe la possibilité de les mémoriser facilement afin de pratiquer seul. C’est une excellente méthode que je pratique et recommande.

 

 

 

 

 

En relaxant les différentes parties de votre corps, c’est en réalité la totalité de vous même qui sera relaxée. Essayez, vous serez surpris du résultat !

 

Ces séances de relaxations vous permettent de vous relaxer complètement en seulement une dizaine de minutes. Les séances sont courtes afin de pouvoir être facilement utilisées tout au long de la journée. Prévoyez d’être allongé.

 

Commencez par écouter l’épisode “Les consignes à écouter… ” qui dure 2mn puis suivez les épisodes dans l’ordre proposé. Bonnes relaxations  !

 

 

 

 

Bibliographie

 

 

 

couverture livre Jean Bergès

Le seul livre encore disponible sur la méthode Bergès. Il est plutôt à destination des thérapeutes.

Catégorie
Thérapie